Timeliner





Niet ! Niet ! Niet, dit Donald Trump

Marine Quideau 24 mai 2016
Fact checking
24Mai

Ils l’ont dit mais peut-on vraiment les croire ? Timeliner vous offre une nouvelle séance de fact-checking avec l’éloge de Vladimir Poutine par Donald Trump.

Lors du débat républicain du 3 mars dernier, les échanges entre Marco Rubio et Donald Trump montent d’un cran. Le candidat depuis éliminé accuse son milliardaire de rival de faire l’éloge de Vladimir Poutine et de soutenir la politique du président russe. Que nenni, se défend The Donald.

C’était sans compter sur le fact-checking. En décembre 2015, sur la chaîne nationale MSNBC, Donald Trump déclarait sans ambages que Poutine est un « homme brillant et talentueux ». Lorsque le journaliste le reprend et lui fait remarquer que son régime « tue des journalistes et des opposants politiques », le Républicain ne se démonte pas et ajoute que c’est « un dirigeant fort et puissant qui contrôle son pays…contrairement à ce qu’on a aux États-Unis ».

Le milliardaire se trouve de nombreux points communs avec le chef du Kremlin, comme leur désamour pour Barack Obama. « Poutine n’aime pas Obama, il n’a pas le moindre respect pour lui. Je pense que je m’entendrais bien avec lui et que nous n’aurons plus, avec la Russie, les mêmes problèmes qu’aujourd’hui ». Les bombardements en Syrie rapprochent notamment les deux hommes. « La Russie veut se débarrasser de l’État Islamique. Nous voulons nous débarrasser de l’État Islamique. Peut-être que l’on devrait laisser faire la Russie, en quoi cela nous dérange ? ».

Vladimir Poutine, toujours friand de compliments, n’avait pas tardé à répondre à Donald Trump, vantant à son tour les mérites de l’homme d’affaires. « Donald Trump est un homme brillant », déclarait le président russe lors d’une conférence de presse en décembre 2015, « il est le leader absolu de cette course à la présidence ».

Dans la catégorieFACT CHECKING
Marine Quideau
A propos de l'auteur Marine Quideau