Timeliner





Emeline, 33 ans, une Française à Brooklyn

Vincent Deroussent 26 avril 2016
portrait-Emel-in-Brooklyn
26Avr

Cette campagne électorale ne manque pas de chien ! Tels des fauves dans l’arène politique, les candidats s’adonnent à de vifs échanges sur l’immigration, l’économie et la diplomatie… et la cause animale dans tout ça ? Emeline, Française de nationalité, a pourtant décidé de poser ses valises à New York City afin de ramener les animaux de compagnie et une bonne dose de fun dans le quotidien des habitants de Brooklyn.

loveyourpets“LOVE YOUR PET !” (littéralement “Aime ton animal de compagnie !”), c’est le nom du collectif lancé par Emeline avec « de joyeux activistes de tous poils réunis autour de l’amour des animaux ». Né à Lyon sous forme d’association, il voit le jour en 2010 lors du festival des Nuits Sonores avec l’organisation d’un “Disco Pet Party”. Oui, une boom pour chiens avec, comme pour les bipèdes, des DJs sets, un bar, et même un défilé de haute couture canine. Deux fiestas plus tard, Emeline exporte le concept aux États-Unis : « Ici, les gens sont fous des chiens. Je me suis occupée du chien de mon voisin aveugle et en quelques jours j’ai eu l’impression d’avoir rencontré tout mon quartier. Les gens s’arrêtent, parlent avec toi, les ballades durent des heures ». Grâce à ce réseau social tissé à bout de laisse, Emeline monte l’événement “Yes disco pet you can booge”, la première boom “animal-sensass de Brooklyn” : « Il y a un vrai dynamisme et une facilité à monter des projets ici. Les gens sont réceptifs. Quand on a présenté le projet du disco pet en France, la première réaction des gens était amusée, ici la réaction était plutôt du genre “Amazing ! » ». Au bout de vingt minutes d’échanges, Emeline nous fait presque oublier son domaine de prédilection, la culture. Après son Master à l’École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre en gestion de projets culturels, elle enfile de nombreux “tours de cou” de festivals, badges all access s’il vous plaît : Les Eurockéennes (Belfort), Walls And Bridges Festival (New York), DAM JAM Festival (Danemark), la liste est longue. Bilingue, elle profite de sa double territorialité pour “piger” chez Vice Media : « Emeline traduction, sous-titres et version en tout genre, certifiée sans google trad’ » résume-t-elle.

Un berger allemand à la Maison-Blanche

Et la présidentielle dans tout ça ? « J’ai été très curieuse dès mon arrivée lors de l’élection de 2012. Je suis allée voir le déroulement d’un bureau de vote dans une école publique. Quelle complexité ! C’est loin d’un simple papier à glisser dans une enveloppe ». Selon Emeline, la surprise de ces primaires ne vient pas de Donald J. Trump mais plutôt de Bernie Sanders : « J’ai assisté à l’un de ses meetings, c’était de la folie. Son programme a réconcilié beaucoup d’amis avec la politique alors qu’ils n’allaient jamais voter. Ils se sont réveillés. Pour les États-Unis, ses idées sont révolutionnaires mais comparé à la France, ce n’est pas Arlette Laguiller…». Emeline perçoit au quotidien les différents schémas politiques entre les États-Unis et la France, « Nous parlons quand même d’un pays où le Président a récemment appelé les Américains à voter pour la finale d’American Idol…oui, la Nouvelle Star version US. Un pays où le chien présidentiel a sa page Facebook officielle. Le problème si Trump passe, c’est qu’on risque d’avoir un berger allemand à la Maison-Blanche ». Une boutade qui donne le ton sur sa vision du magnat de l’immobilier : « C’est comme si les candidats des extrêmes redonnaient du sens au bipartisme mais pour l’heure, ça bouleverse surtout l’échiquier politique. L’un de mes proches amis qui soutient Sanders, se pose encore la question de voter Trump en cas de final contre Hillary pour créer un électrochoc. Il “nous” a fallu George W. Bush pour avoir Barack Obama explique-t-il. Mais de là à ce que Trump soit élu, je ne suis pas sûre ». Trump, immigration, Mexique, la discussion dérive très sérieusement sur la prochaine thématique de l’événement LOVE YOUR PETS !Et pourquoi pas une soirée mexicaine pour chiens ? Ce serait drôle”.

Dans la catégorieBREAKFAST AT...
Vincent
A propos de l'auteur Vincent Deroussent